16 juillet 2024

« Se faire proche»: retraite du presbyterium

Views: 35

Une occasion bénie de renouveler notre vie spirituelle

Dans notre Eglise famille de Dieu qui est en Tunisie, le presbyterium est constitué de prêtres et frères qui collaborent avec l’Archevêque dans la direction pastorale et administrative des communautés chrétiennes (célébration des sacrements, enseignement de la foi, animation et pastorale paroissiale, ainsi que bien d’autres responsabilités pastorales).

De ce fait, pour bien commencer l’année pastorale 2023-2024 et la mener au bon port, le presbyterium a besoin d’énergie et de ressourcement spirituel. Cette année, l’opportunité nous a été donnée de vivre ce temps fort de ressourcement spirituel à La Marsa (conjointement à la paroisse saint Cyprien et au monastère Charles de Foucauld).

Cette retraite, qui a commencé le soir du 29 octobre pour terminer dans la matinée du 04 novembre 2023, a vu la participation d’une trentaine de prêtres et frères autour de leur pasteur Mgr Ilario Antoniazzi, archevêque de Tunis. Elle était animée par Mgr Paul Desfarges, archevêque émérite d’Alger).

Faut-il le dire, c’était une occasion bénie pour nous de renouveler notre vie spirituelle puisqu’en prenant du temps pour la prière, la réflexion personnelle et la méditation, nous avons pu nous reconnecter avec notre vocation ; nous avons aussi renforcé notre relation avec Dieu en vue de retourner avec des zèles renouveler dans nos responsabilités pastorales. C’était une occasion de resserrer davantage la communion fraternelle entre nous, membres du presbyterium, à travers les échanges de nouvelles et d’expériences pastorales. C’était également une occasion pour nous de recevoir des conseils et des orientations pastorales de notre archevêque en termes d’action à mener et d’objectifs à atteindre, dans un esprit de famille, pour que notre présence soit un témoignage d’amour et de solidarité avec nos frères et sœurs tunisiens.

Par ailleurs, le thème de la retraire, la qualité des textes choisis et d’exemples évoqués, ainsi que la profondeur des conférences du prédicateur, sont à considérer comme des stimulants, devant aider chacun de nous à prévenir les possibles fatigues ou léthargies ou encore les possibles découragements qui pourraient se poser à nous comme défis durant cette nouvelle année pastorale qui commence.

En effet, parti du thème « Se faire proche » et faisant le lien avec le Bon Samaritain, la vie de Charles de Foucauld, ainsi que le martyre des moines de Tibhirine en Algérie et bien d’autres, le prédicateur de notre retraite nous a permis de saisir la profondeur de la compassion et l’engagement envers autrui dans le champ pastoral. Comme le Bon Samaritain, nous sommes invités à surmonter les barrières culturelles afin de répondre aux besoins de ceux et celles qui souffrent. A travers la vie de Charles de Foucauld, surtout son choix de vie fait de dénuement et de simplicité au cœur du Sahara pour vivre la proximité physique et émotionnelles avec les populations marginalisées, nous sommes invités à nous identifier à ceux et celles vers qui nous sommes envoyés comme apôtres afin de nous rendre compte vraiment des réalités qui sont les leurs. Cela nous permettra de mieux les comprendre afin de mieux vivre la solidarité avec eux. Enfin, à travers le martyre des moines de Tibhirines, ainsi que bien d’autres religieuses assassinées durant la guerre civile en Algérie, nous sommes invités à la fidélité à notre mission (engagement pour la paix, la justice sociale et le dialogue interreligieux) quelles que soient les difficultés qui se dresseraient devant nous dans le champ pastoral.

Les moments forts de cette retraite étaient, entre autres, les célébrations liturgiques (soit au monastère Charles de Foucauld, soit à la paroisse Saint Cyprien) ; les repas ensemble à l’image de la première communauté chrétienne ; les moments de partages et de rencontres individuelles avec le prédicateur ; la commémoration des fidèles défunts avec la bénédiction du cimetière par Mgr Ilario, le 1er novembre ; la célébration des anniversaires de naissance de dix de nos confrères, dont le doyen du presbyterium, le père Yvon Jutard, célébrant ses 95 ans ; la visite de quelques membres du presbyterium au Père Dominique TOMMY-MARTIN, en maison de retraite à Rades. Cette belle expérience s’est terminée avec la messe d’action de grâce présidée par Mgr Paul Desfarges le samedi 4 novembre.

Nous remercions le Bon Dieu qui nous a permis de vivre cette expérience enrichissante et exprimons notre gratitude, ainsi que nos sincères félicitations, au prédicateur et à l’équipe organisatrice de cette retraire (Mgr Ilario, P. Léonce et leurs collaborateurs). Nous remercions également la paroisse Saint Cyprien, le monastère Charles de Foucauld, le service traiteur et madame Patrizia Sanfilippo pour l’accueil et la restauration.

Que cette retraite porte ses fruits, surtout de fruits qui demeurent pour la gloire de Dieu et le bien de nos apostolats au quotidien.

Père Pierre Larme NABA, M.Afr

Articles Liés

La guerre, la paix et nous

Le droit à la paix La guerre en Ukraine – qui semblait presque impossible, il y a 3 mois – continue et s’amplifie. Ses conséquences touchent tout le monde. La […]