27 février 2024

Formation des « Nouveaux Arrives »

Visits: 4

Trois journées sous le signe de la fraternité et de la découverte de ce pays qui nous accueille

Une formation des « nouveaux arrivés » au service de notre Archidiocèse a été organisée par le Bureau de la COSMADT et de la Vie Consacrée à la mi-octobre. Une initiative accueillie e vécue avec joie ! Le P. Robert RAMAHARAVO (Lazariste) et sr Virginie MEREL (FMA) nous la présentent.

Bonjour à tous ! Voici un petit retour de la formation des « nouveaux arrivés » qui a eu lieu du 13 au 16 Octobre 2023 au monastère Saint Charles de Foucauld à La Marsa.

Nous avons vécu trois belles journées sous le signe de la fraternité et de la découverte de ce pays qui nous accueille. Joie de se rencontrer entre nouveaux arrivés et de nous accueillir dans nos différences : nationalités, langues, provinces, congrégations, charismes, vocations, et dans ce qui nous unit : le Christ et le service de l’Eglise en Tunisie. Lors de la première soirée, place à la présentation et à la connaissance des uns et des autres. 38 prénoms à retenir et de nombreuses nationalités ! C’est important puisque nous sommes appelés, ensemble, à être ouvrier du Seigneur dans ce pays ! Le minimum est donc de commencer par appeler chacun par son prénom !

Le Samedi, la journée commence par la prière des laudes suivie de deux conférences sur l’histoire politique du pays par Hatem Bourial. L’après-midi, après s’être exercé aux salutations tunisiennes avec Elie, le P. Léonce Zinzéré préside l’Eucharistie avant de nous expliquer le Modus Vivendi de Juin 1964. Nous comprenons donc mieux cet accord entre l’Etat tunisien et le Vatican.

Une première journée dense, des apports riches et clairs afin de découvrir davantage l’histoire et la culture de ce peuple tunisien avec lequel nous partageons la vie !

Dimanche matin, nous avons la joie d’accueillir Monseigneur Nicolas Lhernould, Evêque de Constantine-Hippone en Algérie, mais aussi un frère dans la foi et dans son attachement à l’Afrique du nord. Mgr Nicolas nous transmet, avec beaucoup de passion, l’Histoire de l’Eglise en Ifriqiya et nous entraîne sur les pas des Saints et des martyrs de Tunisie. La visite archéologique à Oudhna, Dimanche après-midi, est une belle occasion pour toucher du doigt ce sol tunisien qui a recueilli le sang de nombreux martyrs. C’est aussi Mgr Nicolas qui préside la messe à la paroisse St Cyprien La Marsa dans la matinée. Il nous partage le témoignage fort et plein d’Espérance de l’assemblée des jeunes lors des Rencontres Méditerranéennes à Marseille. Il nous rappelle que l’Esprit construit dans la différence, et que, si nous puisons dans nos richesses humaines, spirituelles et culturelles, nous mettrons au jour des trésors à partager pour vivre la communion dans la diversité !

Voilà de quoi nous encourager dans notre mission !

Lundi, c’est Madame Asma Nouira, présidente du GRIC (groupe de recherche islamo-chrétien) qui, par zoom, nous introduit à « l’Islam et la culture tunisienne ». Une conférence essentiellement centrée sur les fondements de l’Islam ainsi que les différents courants qui existent en Tunisie. Cet apport est essentiel pour nous aider à mieux vivre nos relations quotidiennes avec les tunisiens.

L’après-midi, c’est notre évêque, Mgr Ilario Antoniazzi qui est venu nous visiter, échanger avec nous et célébrer l’eucharistie. Une phrase que nous retenons : « Vous êtes ici, non pas comme des touristes, mais comme des signes pour indiquer le Christ aux personnes qui vous entourent et être au service de ce peuple Tunisien ». L’invitation aussi à continuer à écrire Les actes des Apôtres. Il nous a aussi encouragés par ces trois verbes : aimer, s’enraciner et servir.

Aimer ce pays et aimer le peuple tunisien auprès duquel nous sommes envoyés. Cet amour de la Tunisie doit passer par un enracinement dans cette terre tunisienne et donc un déracinement de notre terre natale, de notre mentalité. Aimer la vigne où nous devons travailler : d’un amour qui ne soit pas seulement dit du bout des lèvres mais qui sorte du profond de notre cœur.

S’enraciner, faire partie de ce pays, vouloir y demeurer en tous temps, dans les joies et les épreuves.

Envoyés par le Christ avant même notre congrégation, pour aimer et servir.

Alors place à la mission !

Père Robert et sr Virginie.

 

Articles Liés

Jubilé Ste Teresa de Calcutta

5 septembre 2022 : 25 ans de la naissance au ciel de la très chère Sainte Teresa de Calcutta. Le jubilé a été célébré à la Goulette avec une Messe, suivie […]