15 octobre 2021

Solidarité à l’Ecole Jeanne d’Arc

« C’est pour les enfants qui sont dans le besoin… »

Depuis des années, nos écoles inculquent aux élèves une éducation holistique afin que ces derniers contribuent à la construction d’une société plus juste, ouverte et solidaire. Nous nous sommes fixés comme objectif la mise en pratique des valeurs humaines indiquées dans la charte des écoles catholiques en Tunisie : le respect, la tolérance, l’attachement à son identité, l’ouverture aux autres cultures …. Ce sont là des valeurs communes à toutes les religions et nous essayons de mettre en œuvre un dialogue de vie et d’action en étroite collaboration avec nos frères et sœurs tunisiens. Notre témoignage de vie en Tunisie se concrétise ainsi au moyen d’une proximité de qualité, surtout envers les plus pauvres, envers les périphéries.

Sr Thérèse distribue des crayons aux enfants

Vivre la solidarité exige que nous sortions de nos zones de confort pour aller à la rencontre de l’autre… C’est bien cela que nous avons fait depuis des années à l’école Jeanne d’Arc. Cette noble aventure a débuté en 2015 quand nous avons décidé de soutenir une école située à El-Batan dans le gouvernorat de la Manouba. Avec les élèves de la 6ème année, nous y avons passé une journée en faisant des animations et en distribuant quelques fournitures scolaires aux élèves de cette école.

Ensuite, dans le cadre d’un Projet de classe conçu et mis en œuvre avec les élèves de la 6ème année primaire en 2017, nous avons lancé l’action de solidarité en faveur des régions les plus démunies dans le gouvernorat de Gafsa. Ainsi, ensemble avec ces élèves de 6ème année, nous avons commencé dans un premier temps à collecter les informations nécessaires pour mener à bien ce projet.

 

Par la suite, guidée par sa direction, l’école a lancé un appel aux dons. C’est ainsi que les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes, des organismes caritatifs et le personnel de l’école ont tous participé à cette action. Depuis lors, cela est devenu une habitude pour l’école Jeanne D’Arc. Plusieurs actions de solidarité ont été réalisées et continuent de l’être aujourd’hui : collectes et partages de nourritures, de fournitures scolaires surtout au début de l’année scolaire, de vêtements et de couvertures en hiver comme en été ; distribution de couffins deux fois pendant le mois de Ramadan… L’école a aussi organisé des caravanes médicales avec des spécialistes volontaires tunisiens dans plusieurs domaines, afin de rendre cette action solidaire plus globale et répondre aux besoins.

Les dons collectés à l’Ecole Jeanne d’Arc sont distribués

Comme il est beau de voir les élèves emmener les affaires (nourriture, vêtements, leur argent de poche…) pour aider d’autres enfants et leurs familles dans le besoin ! Une élève de la 1ère année primaire a même amené sa tirelire à la directrice de l’école en disant : « C’est pour les enfants qui sont dans le besoin… ».

Depuis, toutes ces actions ne cessent de susciter d’autres bonnes volontés, quasiment toutes tunisiennes, qui sont prêtes à apporter leurs contributions généreuses et désintéressées. Comme il est beau de voir la confiance, l’encouragement et le soutien de la part des parents d’élèves, des élèves eux-mêmes et du cadre éducatif au sein de l’école vis-à-vis de ces actes charitables. Même les parents dont les enfants ont terminé leurs études à l’école participent généreusement dans ce projet. À noter que plusieurs religieux/religieuses participent d’une manière ou d’une autre à ces actions.

L’équipe médicale de Tunis en visite à Gafsa

Vue la multiplicité des besoins, nous continuons d’initier de nouvelles actions tout en nous laissant guider par le souffle de l’Esprit. C’est ainsi que les 13 et 14 mars dernier, avec l’aide de spécialistes (psychologue clinicienne et orthophoniste), une formation a été organisée à Gafsa en faveur des parents d’enfants autistes. Celle-ci était suivie par des séances de consultation médicales pour les enfants autistes eux-mêmes.

En fin de compte, notre mission d’éducation est de construire l’être humain dans les domaines éducatif, social et relationnel, afin qu’il soit dans l’avenir un bon citoyen.

Soeur Thérèse Akhnoukh, Soeur Egyptienne du Sacré Coeur

 

Articles Liés

2021: année consacrée à saint Joseph

Avec la Lettre Apostolique Patris corde (« avec un cœur de père »), le Pape François rappelle le 150ème anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme Patron de l’Église Catholique. À cette occasion, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *