2 août 2021

Quand on aime ce qu’on fait, on trouve toujours du temps et de l’énergie pour le faire

Jean Fontaine

« Quand on aime ce qu’on fait, on trouve toujours du temps et de l’énergie pour le faire » Père Jean Fontaine

Jean FontaineLa citation ci-dessus du Père Jean Fontaine, Missionnaire d’Afrique qui a été rappelé à Dieu le 1er mai dernier, a été prononcée par son confrère le Père David Gnadouwa, lors de la messe matinale du 06 mai 2021 dans notre communauté située rue de Russie, le lendemain de l’inhumation du Père Jean Fontaine.

Parmi les différents témoignages évoquant Père Jean Fontaine, j’ai été touché par la citation et par le contexte dans lequel celle-ci a été prononcée. En effet, un jour le père David interroge le Père Jean Fontaine en ces termes : « Malgré toutes les responsabilités et charges que tu as, comment t’organises-tu pour trouver du temps et écrire des livres ?». Et la réponse du Père Fontaine a été : «Quand on aime ce qu’on fait, on trouve toujours du temps et de l’énergie pour le faire   ». Cela revient à dire que pour faire quelque chose de bien, peu importe que cette chose soit petite ou grande, le secret : c’est de l’aimer.

L’Amour désigne un sentiment intense d’affection et d’attachement envers un être vivant ou une chose qui pousse ceux qui le ressentent à rechercher une proximité physique, intellectuelle ou même imaginaire avec l’objet de cet amour. Aussi le sens du verbe AIMER exprime simplement une affection pour quelqu’un ou pour quelque chose, aimer quelqu’un, pourquoi ? Parce qu’il nous fait nous sentir bien, avec lui on retrouve le sourire, on n’a plus peur de souffrir, ni d’affronter l’avenir, parce qu’il nous donne de la force, du courage et de la foi… L’Amour selon la Bible (par exemple dans 1 Corinthiens 13), avec toutes ses caractéristiques (patience, bonté, humilité, pardon, etc…), va au-delà du simple sentiment à l’exemple de Dieu lui-même qui a donné son Fils unique par amour pour sauver le monde. De même nous pouvons parler de la passion et de l’amour.

Selon le philosophe HEGEL, « rien de grand ne s’est fait dans le monde sans la passion ». Quand on est passionné par quelque chose ou par quelqu’un on peut faire des merveilles, c’est -à-dire de grandes choses, avec amour. Selon Marie ASSUNTA Pallotta, FMM : «…Faites tout par AMOUR DE DIEU … »

Réfléchissons sur la phrase du Père Jean FONTAINE ou sa réponse : « Lorsque tu aimes ce que tu fais, tu trouveras toujours du temps et de l’Energie pour le faire » C’est vrai que lorsqu’on est déterminé à faire quelque chose qu’on aime, on cherche les moyens, même si c’est dur ou difficile, on oublie que c’est dur parfois, on oublie même de manger ou de sortir avec les amis, etc…. Et pour trouver le temps, on essaye de s’organiser, de faire un emploi de temps. Celui-ci sera bien respecté puisqu’on aime ce qu’on fait. Et surtout, si on est passionné par cette chose on y met tout son amour et on finira par le faire avec joie. Le travail fait avec amour nous aide à être épanouis dans ce que nous faisons.

Tout cela, implique la patience comme la Bible nous décrit les caractéristiques de l’amour : être patient envers soi-même pour arriver à faire son travail malgré les multiples occupations. De même, quand on aime quelque chose cela nous aide à être détendus, sereins, joyeux et fiers de ce qu’on fait. Et si on trouve de l’énergie de le faire c’est puisque on y a mis son cœur et son corps. Ainsi la mémoire sera libérée.

Sr Aimée MulayMarie Assunta Pallotta nous donne aussi l’exemple et le témoignage de sa vie : travailler avec amour pour Dieu, même dans les choses les plus ordinaires. Pour Assunta que ce soit le grand ou le petit travail, à la cuisine comme au poulailler, c’était pour elle la même chose car c’était avec amour qu’elle le faisait pour le Seigneur, avec simplicité.

Pour conclure, dans toute chose  l’AMOUR est nécessaire et primordial. Un travail sans amour c’est une perte de temps et d’énergie car ça n’aboutira pas à un résultat qui rendra heureux ou épanoui. Avant de faire quelque chose, il est souhaitable d’aimer d’abord cette chose et le reste ira comme sur des roulettes. Ainsi, est-il possible d’aimer ce qu’on fait pour son épanouissement et son bonheur ?

Aimée MULAY Soeur  Missionnaire Franciscaine de Marie

Fait à Tunis, 06/05/2021

Articles Liés

Solidarité à l’Ecole Jeanne d’Arc

« C’est pour les enfants qui sont dans le besoin… » Depuis des années, nos écoles inculquent aux élèves une éducation holistique afin que ces derniers contribuent à la construction d’une société […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *