27 février 2024

Journée diocésaine à Sousse

Visits: 21

La Journée Diocésaine 2023 s’est déroulée à la Paroisse Saint Félix de Sousse le 9 décembre dernier : un moment de rencontre, de réflexion, de prière et de partage, très apprécié et vécu avec joie par plus de 250 chrétiens de l’archidiocèse de Tunis.

Tout le monde a vivement participé à la célébration eucharistique présidée par Monseigneur Ilario Antoniazzi et animée par la Chorale Sainte Famille du Sahel avec l’apport de choristes d’autres paroisses. Dans son homélie, le Père archevêque a souligné l’importance d’une telle rencontre dans l’esprit de synodalité et de « vivre ensemble ». L’Église de la Tunisie, disait-il, est le miroir de la catholicité grâce à la diversité de nationalités et d’origines de ses membres. Ainsi, elle a vraiment un énorme atout dans le cadre de témoigner l’évangile. Monseigneur nous a invités à nous imprégner dans le travail commun pour le bien de notre église.

Après la célébration, le déroulement et le travail de la journée ont été présentés. Subdivisés en 15 groupes, composés de personnes de paroisses différentes, nous avions la tâche de répondre à des questions essentielles : de quelle formation avons-nous besoin ? comment accompagner les jeunes au sein de l’Église ?  Comment comprenons et vivons-nous la notion d'Église Famille de Dieu et de coresponsabilité ?

Cette première session achevée, nous avons partagé le déjeuner préparé par l’équipe de Sousse et enrichi par les apports des participants.

Nous nous sommes ensuite réunis de nouveaux à l’église : après les beaux chants de Noël offerts par la chorale de Sfax, chaque groupe a fait brièvement le compte-rendu de son travail.

L’accent a été mis sur le besoin de formation pour tous les fidèles, notamment sur la Bible, sur la morale chrétienne et sur la doctrine sociale de l’Église, afin d’approfondir notre foi.

On a insisté également sur l’importance que notre Église soit une vraie famille de Jésus Christ, où chacun a sa place et vit la charité fraternelle. C’est ainsi que notre témoignage chrétien est bien vécu.

Le désir de se rencontrer plus souvent et de mieux se connaître entre membres des différentes communautés a été bien exprimé. Les groupes ont avancé des propositions concrètes pour l’avenir, dans le cadre de la synodalité et du vivre ensemble.

Comme il a été rappelé par le modérateur des sessions de travail, le professeur Abderrazak Sayadi, il y a un chemin de longue haleine devant nous, un grand et passionnant défi pour notre église, qui demande la collaboration active de chacun.

En fin de journée, le Père Archevêque a remercié tous les personnes présentes pour leur contribution active et félicité la paroisse de Sousse pour son accueil. Il a invité chaque chrétien du diocèse à ne pas seulement recevoir de l’Église, mais aussi à se donner, en témoignant ainsi de sa foi.

RAHARISON Norbert, cm 

Vous trouverez ci-dessous les questions proposées aux participants à la Journée diocésaine.

Nous vous invitons à y réfléchir et à nous envoyer, si vous le souhaitez, vos attentes et vos suggestions.

  1. FORMATION

Au cours du chemin synodale, un besoin qui a été mis beaucoup en évidence concerne la formation, notamment des laïcs, sans toutefois exclure les religieux et le clergé :

- Par rapport à notre foi chrétienne, afin qu’elle puisse s’incarner dans notre vie quotidienne et soutenir la responsabilité de chacun de nous au sein de l’Église

- Par rapport à la vie tunisienne, afin qu’on puisse instaurer des relations positives avec les gens de ce pays.

Pouvez-vous indiquer :

- Quels sont les aspects de notre foi que vous souhaiteriez spécialement approfondir ? (Ex. : la connaissance de la Bible, les fondements de la morale chrétienne, la doctrine sociale de l’Église…)

- Quels sont les aspects prioritaires de la culture et de la mentalité tunisiennes que vous souhaiteriez mieux connaître ? (Ex. : les fondements de l’Islam, les traditions principales, les formules de politesse…)

- Avec quelle fréquence et dans quelles formes serait-il préférable d’organiser la formation, afin qu’elle soit efficace et accessible ? (Ex. : En présentiel ? En distanciel ? Groupé dans quelques weekends ? Étalée dans le temps ? …)

  1. ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES

Comment percevez-vous l’accompagnement et l’intégration des jeunes au sein de l’Église locale en Tunisie, en la considérant comme une extension de notre famille commune ?

Quelles sont vos attentes concernant cet environnement ecclésial pour les jeunes, et comment envisagez-vous la contribution de tous les jeunes à la croissance et à la vitalité de l'Église en Tunisie ?

  1. ÉGLISE FAMILLE ET CORESPONSABILITÉ

La synodalité est un processus du vivre-ensemble du peuple de Dieu en vue de renouveler l’Église. Elle désigne le « marcher ensemble » des baptisés, au niveau paroissial, au niveau diocésain et au niveau de l’Église universelle. Ce qui fait dire au Pape François que « Le chemin de la synodalité est le chemin que Dieu attend de l’Église du III millénaire ».

Au regard des thèmes développés depuis le début de la démarche synodale chez nous :

- Comment comprenons-nous et vivons-nous la notion d'Église Famille de Dieu dans notre mission aujourd'hui ?

- Prenant en compte que la synodalité est le fait de marcher ensemble, comment comprenons-nous la notion de coresponsabilité pour mieux vivre la mission de l’Église en contexte tunisien ?

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *