27 juin 2022

L’Oratoire, une école de vie

L’Oratoire, une école de vie, une cour de rencontre joyeuse et amicale

Les Oratoires salésiens de Manouba et Tunis : « Laboratoire … Oratoire… Lab-oratoire »

Dans les Mémoires de l’Oratoire, saint Jean Bosco nous écrivait ceci:
«Le soir de cette journée (le dernier dans le pré Filippi, le 15 mars 1846) je contemplais la multitude des enfants qui jouait ; je pensais à la moisson abondante qui se préparait par le ministère de l’Église. J’étais le seul ouvrier, épuisé et sans force, en mauvaise santé, sans savoir où j’aurais pu réunir mes garçons à l’avenir. Je me sentis très ému […] et levant les yeux au ciel je dis : « Mon Dieu, pourquoi ne me faites-vous pas connaître le lieu où vous voulez que je rassemble ces enfants ? Oh, faites-le moi connaître ou dites-moi ce que je dois faire ! ». J’avais à peine fini cette invocation quand arriva un homme nommé Pancrazio Soave, qui me dit en balbutiant : «Est-ce vrai que vous cherchez un endroit pour faire un laboratoire? - Non un laboratoire, mais un Oratoire. - Je ne sais pas si Oratoire ou laboratoire c’est la même chose, mais il y a un endroit ! » (MO 152) 1846.

Une date importante dans la vie de don Bosco. Un moment décisif pour l’histoire salésienne. L’oratoire est né là : de la rencontre entre une multitude de jeunes, une « moisson abondante » pour l’avenir de l’humanité et la disponibilité d’un jeune prêtre qui se sent appelé à « donner une réponse » de salut à leur demande profonde de sens, de vie, d’avenir.

Sans pour autant être fondateur des oratorios, Don Bosco en a donné une spécificité remarquable.
Ainsi, l’oratoire pour Don Bosco était essentiellement une présence active – sienne et de ses collaborateurs - dans la réalité du jeune, tous les dimanches et pendant les semaines, à travers un contact personnalisé et quelques activités.
Don Bosco est passé d’un programme de catéchèse limité à un vrai PEP (Projet Éducatif et Pastoral) : jeux, théâtres, saynètes, musiques, chants, école, groupes (compagnie de joie) dans une institution centrée sur les jeunes, ouvertes à tous (aux jeunes pauvres et abandonnés, sans paroisse, sans idéal de vie, sans référence religieuse…) dans un style propre (système préventif).

 « J’ai fait le brouillon, à vous de mettre les couleurs… »

Aujourd’hui aussi, l’Oratoire est un cadre qui donne l’opportunité aux jeunes d’être formés intégralement : à la foi, à l’éducation et à la culture, à la vie associative et enfin à la vie vocationnelle. Les jeunes y trouvent des réponses à leur préoccupation pour leur croissance : initiation à l’usage – avec un l’esprit critique - du monde numérique ; apprentissage d’autres langues ; musique, sport, excursions, poésie de recherche…

En tout cela, nous souhaitions encourager l’esprit de famille et la spiritualité de la joie dans le respect mutuel. Nous désirons valoriser les talents de chaque jeune par une véritable pédagogie d’écoute et d’accompagnement.

L’Oratorio aide le jeune à prendre sa vie au sérieux et donc à être responsable de sa propre formation.
Les jeunes leaders sont responsables de l’Oratorio et prennent soin aussi bien du matériel que des jeunes à partir de l’équipe des animateurs ; l’esprit de famille, de joie règne entre les salésiens, les animateurs et les jeunes.

En Tunisie, nous avons deux oratoires : à la Manouba et à Tunis. Le soir du samedi et du dimanche, nous offrons l’espace des écoles à notre charge aux élèves et à d’autres jeunes qui souhaitent venir jouer, se former, valoriser la vie associative et la rencontre joyeuse et amicale. Tout cela, dans l’esprit de famille. Nous faisons de l’oratoire une école qui prépare à la vie, une cour de récréation pour se rencontrer en amis, vivre dans la joie et parvenir au bonheur.
Pendant l’été et dans les périodes de vacances prolongées, nous organisons une sorte d’Été Jeunes...
Cette année, particulièrement, nous faisons des journées conjointes avec les jeunes des deux oratoires.

Animateurs à l’oratoire de Don Bosco

Les animateurs sont des jeunes qui, avec le cœur oratorien de Don Bosco, assument la proposition éducative de l’Oratorio et donnent une impulsion à sa réalisation. Ils sont un point de référence pour les autres et s’engagent à vivre l’esprit salésien ; ils se donnent avec optimisme et joie à leur tâche en esprit de volontariat et en gratuité.

Nombreux sont les jeunes de l’oratoire qui, en grandissant, désirent, à leur tour, accompagner leurs cadets dans le style de Don Bosco. Ils deviennent animateurs et prennent des responsabilités ; ils reconnaissent en Don Bosco les valeurs et la manière de faire qu’ils cherchaient.
D’autres jeunes découvrent l’animation invités par des amis. Tous désirent vivre de cette joie et de ce regard sur les jeunes qui animait don Bosco.

Dans nos deux oratoires, nous avons un groupe de jeunes animateurs préparés par le Fr Roberto. Ils collaborent dans l’animation des activités avec dévouement et le souci de bien faire.
Pour qu’ils soient plus conscients et efficaces dans l’accomplissement dans leur rôle, une formation leurs été offerte, grâce au Projet Oasis piloté par l’ONG AVSI en collaboration avec le Département de l’Enseignement de l’Evêché. Cette formation a eu lieu du 17 au 22 mars 2022 avec des spécialistes du domaine venues d’Italie et du Liban et s’est déroulée en trois parties.
La première était orientée à la formation de la personnalité : les besoins pour grandir, se développer et vivre une vie saine et épanouissante, à l’aide de l’art thérapie. La seconde a développé le rôle de l’animateur : l’attitude d’écoute et de bienveillance ; la capacité d’être créatif, pédagogue, outillé avec des techniques d'animation. La troisième partie portait sur la gestion d’un groupe de discussion : favoriser l’échange d’idées, d’émotions, d’expériences ; apprendre des différentes manières de gérer les problèmes ; accroitre ses connaissances, renforcer ses capacités et la confiance en soi-même ; développer sa leadership.
A la fine du parcours, Mgr Ilario a partagé avec nous un moment de joie et de rencontre fraternelle et amicale.
« Tout se déroulé sous le signe de la fraternité, comme le dicte la lettre du Pape François Fratelli Tutti – a souligné le P. Domenico Paternò, supérieur des salésiens de Tunisie -. Musulmans et chrétiens ensemble, unis pour le bien des enfants et des jeunes, pour construire ensemble un avenir meilleur pour tous, aussi à travers des gestes comme celui-ci, qui donnent de l'importance au quotidien comme ensemencement d'un monde meilleur. Merci à Don Bosco, qui n’a jamais créé de clôtures, mais a toujours été, dans le langage d'aujourd’hui, « inclusif » et « solidaire ». La formation à l’oratoire est donnée avant tout avec le « mot du soir », qui a les mêmes caractéristiques que le « mot du jour », mais qui se termine toujours par une invocation : pour la paix, la fraternité, la réconciliation, les pauvres, les réfugiés… Et il y a aussi une formation pédagogique appropriée pour les animateurs de l’oratoire, dont les sources et les sujets sont similaires à ceux utilisés pour les éducateurs de l’école ».

En conclusion, la parole à deux « oratoriens » :

 « Je m’appelle Moataz en classe de 7ème collège. Depuis novembre, je participe aux activités de l’oratoire Don Bosco de Tunis. Je suis content de jouer avec mes amis, d’écouter les conseils des salésiens et des animateurs qui nous encadrent. Ils nous donnent des bons conseils pour bien grandir et réussir dans la vie. À l’oratoire, nous sommes une famille et nous sommes tolérants. Depuis que je participe aux activités de l’oratoire, mon comportement a changé et mes parents apprécient beaucoup. Mes amis aussi ont décidé de venir avec moi à l’oratoire. Merci Don Bosco, tu es une chance pour les jeunes. »

« Je m’appelle Siwar, en classe de 8ème collège. Depuis janvier, mes parents m’ont inscrit avec mon cadet à l’oratoire Don Bosco de Tunis. Les amis du quartier qui venaient à l’oratoire nous parlaient toujours de ce qu’ils font et de l’encadrement des éducateurs et mes parents ont décidé de nous inscrire aussi. Depuis que je viens à l’oratoire, j’apprends beaucoup de chose et mes parents sont très contents de moi et de mon petit frère. Il y a l’esprit de famille, la discipline, le respect et les amis aussi. Nous viendrons toujours à l’oratoire et amener aussi nos amis avec nous. Vive Don Bosco, vive la joie !!! »

Ropou Ferdinand NADJIKPAN, SDB

Articles Liés

Centre d'Etudes Diocésain Tunisie

Cours d’arabe tunisien, juillet 2021

Voici le nouveau programme des cours d’Arabe tunisien organisé par le Centre d’Etudes Diocésain. NIVEAU 1 :   SESSION INTENSIVE  de 8h30 à 12h30 lundi, mercredi et vendredi Début : lundi […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.