29 novembre 2020

La Parole de Dieu est Jésus lui-même

Bible arabe
Bible en arabe

La Parole de Dieu :

Pour nous, la Parole de Dieu est Jésus lui-même, que le Coran appelle d’ailleurs « Verbe de Dieu » (kalimat Allah, Cor. 4,171 ; cf 3,39.45) L’Evangile n’est pas d’abord un livre, c’est un mot grec, euangelion, la « bonne nouvelle » du salut (al-buchra), qui est le message de Jésus. Ce message a été prêché oralement par Jésus, puis transmis, oralement aussi, par ses disciples qui ont vécu avec lui et ont été les témoins de sa vie, de sa mort et de sa résurrection. (Chapitre 10.IV, 3)

Les quatre évangiles : 

Ce qu’on appelle les quatre évangiles, ce sont les quatre traditions, d’abord orales, puis mises par écrit au cours du premier siècle chrétien. Ces quatre traditions remontent toutes aux apôtres qui ont connu Jésus (S. Luc précise qu’avant d’écrire son évangile, il s’est informé auprès des témoins directs : Luc 1.1-4 et S. Marc était disciple de S. Pierre). Ces quatre évangiles rejoignent donc toute la personne de Jésus, mais selon quatre façons différentes de présenter les faits et le message de Jésus, correspondant à des auditoires différents ; des chrétiens issus du judaïsme, des chrétiens issus du milieu grec… C’est ce qui explique leurs divergences et leur accord sur l’essentiel.

Sousse, pierre tombale chrétienne

Depuis la mise par écrit des quatre évangiles au cours du 1er siècle chrétien, leur texte n’a pas changé, mises à part des variations mineures. On possède des manuscrits des évangiles sur papyrus du début du IIè siècle, moins de 50 ans après la rédaction du dernier évangile (le plus ancien manuscrit du Coran date d’environ 50 ans après la recension d’Othman). On a établi des éditions critiques des évangiles, indiquant les plus petites variantes. (Chapitre 10. IV, 4)

Les traditions représentées par les quatre évangiles sont l’interprétation chrétienne de l’événement Jésus-Christ. Ils ont été rédigés à la lumière de la foi au Christ ressuscité. (Chapitre 10. IV, 6)

Extraits de Pistes de réponses aux questions qu’on nous pose
par un groupe de chrétiens vivant en Tunisie, PISAI, Rome 1987

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *