21 novembre 2018

Camp de service et de formation « La jeunesse de Sardaigne et de Tunisie, un pont sur la Méditerranée »

C’est à l’école Salésienne de la Manouba que la Caritas Diocésaine de Cagliari et la pastorale des jeunes de Tunis ont organisé de 08 au 15 Juillet 2018 le Camp de service et de formation intitulé « La jeunesse de Sardaigne et de Tunisie, un pont sur la Méditerranée ».

Ce camp a vu la participation de 21 jeunes de la Sardaigne, accompagnés par le directeur de Caritas Cagliari Don Marco et le responsable de la pastorale des jeunes de Cagliari Don Andrea. Et aussi la participation de 39 jeunes de Diocèse de Tunis accompagnés par deux responsables de la pastorale de jeunes de Tunis, Père Silvio Moreno vicaire à la Cathédrale de Tunis et Sœur Cécile Dilé, Missionnaire de notre Dame d’Afrique.

Pendant cette semaine, les ateliers de formation qui avait pour thèmes: « Fonction pédagogique et animation pastorale de la communauté » et « Travailler en équipe: planifier et collaborer », ont été animée par Alessandro Mele et Maria Chiara Cugusi de la Caritas Cagliari pour les jeunes de la Caritas Tunisie.

D’autres thèmes comme le droit d’accueil et la normative internationale, les projets pastoraux locaux et internationaux, la charité et la mondialité étaient développés par Alessandro Mele, Maria Chiara Cugusi, Claudio Caboni et Michela Campus de la Caritas Cagliari pour les jeunes subsahariens résidents à Tunis.

Malgré les obstacles liés à la langue et à la culture, chaque groupe a su, de façon créative, faire participer tout le monde aux bons moments de partage, aux animations festives et culturelles, qui ont permis de faire connaissance et de s’enrichir mutuellement.

Selon les participants, que ce soit de la Sardaigne, de la Tunisie ou d’Afrique Subsaharienne, ce Camp a été un vrai pont posé sur les deux rives de la Méditerranée et du Sahara. Un vrai lieu de dialogue entre des cultures différentes, un Eglise de jeunes, vivante et pleine de joie. Ce camp fut clôturé par une réflexion et un partage sur le synode des jeunes. Il a été animé par le Père Claudio Santangelo à Sousse.

Et voici quelques expressions de jeunes participants:

« Ce camp a été pour moi la découverte d’une nouvelle culture, de moi-même, d’un sens d’une foi plus profonde que celle des Occidentaux. »

« Ce camp a été une rencontre entre des cultures et des mentalités différentes, à travers lesquelles nous avons appris les uns des autres. »

« Cela a été la rencontre avec une Eglise petite, silencieuse, sobre, qui peut être un vrai lieu de dialogue parmi différents peuples, une Eglise de jeunes, vivante, pleine de joie et de dévotion. »

Cette initiative a été une découverte plus profonde de la foi grâce aux Messes organisées par les différents groupes, aux prières, aux dialogues et aux visites des sites archéologiques Chrétiens et des autres activités.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *