27 mai 2022

GOUVERNEMENT ET ADMINISTRATION

Ilario ANTONIAZZI

ARCHEVÊQUE
Il est à la tête du diocèse depuis le 2013.

P. Léonce ZINZÉRÉ

VICAIRE GÉNÉRAL
(M. Afr, pb) est le vicaire général depuis février 2020.

En Tunisie depuis 2003, le P. Léonce est aussi le directeur de l’Institut des Belles Lettres Arabes (IBLA), institut fondé par les pères blancs en 1926.

CONSEIL ÉPISCOPAL

En vertu du Canon 473.4, l’archevêque a nommé un Conseil épiscopal chargé de le conseiller sur l’action pastorale du diocèse quand il le juge nécessaire.

S. E. Mgr Ilario ANTONIAZZI

P. Léonce ZINZÉRÉ, M.Afr

P. Narcisse DJERAMBETE YOTOBUMBETI, cm

(secrétaire)
P.Jawad-Alamat

P. Jawad ALAMAT

P. Domenico PATERNO, sdb

CONSEIL PRESBYTÉRAL

Les prêtres qui le composent ont pour mission de conseiller l’archevêque sur ce qui concerne le fonctionnement du diocèse.

En savoir plus

En conformité avec le Canon 497, le Conseil presbytéral est composé de prêtres élus par les membres du presbyterium, ainsi que d’autres nommés par l’archevêque lui-même afin d’assurer une certaine représentativité des différentes régions du pays ainsi que les différents ministères.

Les membres de ce conseil représentent tout le presbyterium et ont pour mission de conseiller l’archevêque sur ce qui concerne le fonctionnement du diocèse. Le mandat de ce conseil est de trois ans.

L’archevêque et le vicaire général sont membres de droit.

Composition du Conseil presbytéral :
  • E. Mgr Ilario ANTONIAZZI, (archevêque et président)
  • Léonce ZINZÉRÉ, M.Afr, (vicaire général)
  • Faustino GARCIA PEÑA, (vice-président)
  • Narcisse DJERAMBETE YOTOBUMBETI, cm (secrétaire)
  • Jawad ALAMAT
  • Matteo LANDO, néoc.
  • Luis Miguel MARTINEZ, i.v.e.

COLLÈGE DES CONSULTEURS

Ce Conseil doit être écouté et donner son consentement pour des sujets importants du diocèse, soit dans le domaine administratif et financier, soit pour des nominations, soit pour des changements dans l’organisation du diocèse.

En savoir plus

Ce Conseil est composé de prêtres nommés librement par l’archevêque parmi les membres du Conseil presbytéral pour une durée de cinq ans, en vertu du Canon 502. Présidé par l’archevêque lui-même, ce conseil doit être écouté et donner son consentement pour des sujets importants du diocèse, soit dans le domaine administratif et financier, soit pour des nominations, soit pour des changements dans l’organisation du diocèse.

En cas d’empêchement ou de vacance du siège, c’est ce collège qui tient provisoirement la place de l’évêque.

Composition du collège des consulteurs :

Sur décision de Mgr Ilario Antoniazzi, les membres de ce collège sont actuellement les mêmes que ceux du Conseil presbytéral.

  • E. Mgr Ilario ANTONIAZZI, (archevêque et président)
  • Léonce ZINZÉRÉ, M.Afr, (vicaire général)
  • Faustino GARCIA PEÑA, (vice-président)
  • Narcisse DJERAMBETE YOTOBUMBETI, cm (secrétaire)
  • Jawad ALAMAT
  • Matteo LANDO, néoc.
  • Luis Miguel MARTINEZ, i.v.e.

CONSEIL ÉCONOMIQUE

Il a pour but d’assister l’évêque sur les questions matérielles du diocèse : finances, comptabilité, présentation des comptes, immobilier, investissements... Son avis est requis pour la gestion ordinaire. C’est ce conseil qui établit les budgets et qui donne des instructions à l’économe diocésain.

Il est formé par 6 membres, prêtres et laïcs.

CONSEIL PASTORAL DIOCÉSAIN

Composé de 16 personnes - prêtres, religieux et laïcs - ce Conseil permet à l’évêque d’avoir un avis représentatif de l’ensemble des fidèles présents dans son diocèse.

En savoir plus

Le Conseil Pastoral Diocésain est une institution souhaitée par Mgr Ilario ANTONIAZZI pour l’archidiocèse de Tunis, créée en 2022.

Il est composé de 16 personnes, prêtres, religieux et laïcs, dont l’archevêque et le vicaire général. Chaque curé/administrateur de paroisse a désigné un membre qui a été par la suite validé par l’archevêque. Les autres membres sont désignés directement par l’archevêque.

Le Conseil se réunit périodiquement afin de réfléchir sur divers thèmes concernant la vie de l’Église. Il permet ainsi à l’évêque d’avoir un avis représentatif de l’ensemble des fidèles présents dans son diocèse.

Fondement et mission du conseil pastoral diocésain

Comme l’a rappelé le Concile Vatican II, tous les baptisés, membres du peuple de Dieu, sont appelés à participer, personnellement et communautairement, au témoignage et à la mission de l’Église.

Le Conseil Pastoral Diocésain, institué par le Droit canonique de 1983, est au service de ce témoignage et de cette participation, en union avec l’archevêque et tous les fidèles du diocèse: « Dans chaque diocèse, dans la mesure où les circonstances pastorales le suggèrent, sera constitué le conseil pastoral auquel il revient, sous l’autorité de l’évêque, d’étudier ce qui dans le diocèse touche l’activité pastorale, de l’évaluer et de proposer des orientations pratiques. » (Canon 511).

Le Conseil Pastoral Diocésain est :
  • Un lieu d’exercice de la synodalité. Le mot « synode » signifie en effet « marcher/cheminer ensemble », et c’est d’ailleurs l’exercice auquel le pape François invite tous les fidèles catholiques à réaliser en vue du prochain synode des évêques qui aura lieu au Vatican en octobre 2023
  • Un lieu de communion. Il regroupe des femmes et des hommes diversement engagés dans la vie du monde et dans la vie de l’Église, mais unis dans la même foi en Jésus Christ. Ainsi, il reflète la physionomie du diocèse, sert l’unité et la communion des baptisés et entretient le souffle missionnaire.
  • Un lieu d’écoute. Par l’enracinement de ses membres dans la vie et l’action pastorale, il se fait l’écho des réalités humaines du diocèse, afin d’y accueillir les appels de l’Esprit qui est à l’œuvre partout dans le monde.
  • Un lieu de recherche. Sans se substituer aux autres instances pastorales et dans le respect de l’autonomie des différentes communautés représentées en son sein, le Conseil Pastoral Diocésain réfléchit sur ce qui touche la vie des hommes et de l’Église en Tunisie. Il recherche les voies nouvelles et adaptées de l’annonce de l’Évangile, notamment à l’égard de celles et ceux dont l’Église est loin.
  • Un lieu de responsabilité. Après examen et évaluation de la situation, le Conseil Pastoral Diocésain fait des propositions relatives à l’action pastorale du diocèse. Il donne son avis sur les questions inscrites par l’archevêque à l’ordre du jour, propose des orientations pastorales.
  • Un lieu de communication et d’interpellation pour l’ensemble du peuple de Dieu. Il veille à articuler sa réflexion sur celle des autres conseils et instances : conseil épiscopal, conseil presbytéral, conseil économique, pastorale des jeunes...

En résumé, c’est un conseil consultatif auprès de l’évêque, qui vise à exprimer la participation de tous les fidèles à la mission de l’Église. « Le rôle du conseil pastoral est d’étudier et d’examiner tout ce qui concerne les activités pastorales et de proposer à partir de là des conclusions pratiques, afin de promouvoir la conformité à l’Évangile de la vie et de l’action du Peuple de Dieu » (Ecclesiae sanctae 16, du Pape Paul VI). Ses 16 membres représentent différentes facettes de notre Église, tant au niveau des tranches d’âges que des secteurs d’activités, et également des secteurs géographiques de la Tunisie. Par exemple : les paroisses, la vie consacrée, la famille, le monde du travail, l’éducation, la culture et la communication, la jeunesse, les couples mixtes, les laïcs consacrés, etc. Son rôle est de conseiller l’évêque sur n’importe quel sujet qui lui est soumis ou qu’il propose pour la réflexion.

Quels sujets sont abordés et comment sont-ils choisis ?

Il s’agit de thèmes en lien avec l’actualité ou des sujets de fonds : soit des thématiques qui préoccupent l’évêque, soit des sujets importants proposés par le conseil presbytéral ou par les fidèles eux-mêmes dans les différentes paroisses et autres lieux où l’Église est active.

Comment ces temps de réflexion s’expriment concrètement par la suite ?

Les réflexions et conclusions sont confiées à l’évêque. Il peut repérer telle ou telle bonne idée, les soumettre au conseil épiscopal et/ou presbytéral. Ainsi, chaque membre peut proposer tel ou tel sujet à débattre, telle ou telle idée !

De plus, chaque membre peut, dans son secteur, faire le choix de mettre en pratique un aspect dans sa vie, le soumettre à sa paroisse... Mais cela reste de l’ordre de l’initiative particulière. Le rôle premier du conseil pastoral diocésain est vraiment de conseiller l’évêque.

Durée des mandats

Le Conseil Pastoral Diocésain est constitué pour trois années.

Il se réunit au moins deux fois par an sous la présidence de l’archevêque.

Le bureau du conseil pastoral diocésain

Le travail du Conseil Pastoral est orienté et soutenu par un bureau composé de 4 personnes, dont l’Évêque, le Vicaire Général.

Les membres du bureau sont désignés pour les trois ans de la durée du Conseil Pastoral Diocésain.

Le bureau est présidé par l’archevêque ; son travail est coordonné par un secrétaire général.

Sous la responsabilité du secrétaire général, la mission du bureau est de préparer, en lien avec l’archevêque ou son représentant, l’ordre du jour des rencontres, la méthodologie souhaitable pour un travail fécond, l’animation des sessions et la communication interne et externe.

SECRETARIAT DES ECOLES CATHOLIQUE ET DEPARTEMENT DE L’ENSEIGNEMENT

Le secrétariat des écoles catholiques de Tunisie représente et coordonne les différents établissements.

A travers le département de l’enseignement, il offre aux établissements un support administratif et pédagogique et favorise la collaboration entre les établissements.

P.Jawad-Alamat

P. Jawad Alamat

Secrétaire général des écoles catholiques

CHANCELLERIE

La chancellerie est chargée de la rédaction, de la signature, de l’expédition et de l’archivage des actes de l’archevêque ; elle veille sur les archives de catho­licité et la délivrance des différents ‘actes’.

  • 4, rue d’Alger 1000 Tunis R. P.
  • (+216) 71 33 52 25
  • chancellerietunisie@gmail.com

P. Léonce ZINZÉRÉ

Chancelier
La mission de la chancellerie

La mission de la chancellerie est de caractère administratif et consiste essentiellement à veiller à la rédaction, à la signature, à l’expédition et à l’archivage des actes de l’archevêque (décrets, ordonnances, nomination, etc.). Elle veille aussi sur les archives de catho­licité et la délivrance des différents ‘actes’.

La chancellerie est ouverte du lundi au samedi, de 8h30 à 12h. Elle est chargée concrètement de :

- Veiller sur les archives diocésaines, précisément celles de catholicité, constituées des registres des baptêmes, des confirmations et des mariages, et délivrer les extraits et copies des actes qui y sont relatifs.

- Contrôler et mettre en forme des dossiers des mariages religieux et préparer les dispenses s’il y a lieu.

- Tenir les statistiques annuelles du diocèse destinées au Saint-Siège.

- Veiller à la préparation de l’annuaire diocésain publié chaque année.