27 mai 2022

Institut des belles lettres arabe

  • 12 Bis Rue Jemâa el Haoua, 1008 Tunis BM
  • (+216) 71 560 133
  • (+216) 58 099 042
  • ibla@gnet.tn
  • www.iblatunis.org.tn
  • IBLA - معهد  الآداب العربية - Institut des Belles Lettres Arabes

Père Léonce ZINZÉRÉ

Directeur de l’IBLA

Fondé par les Pères Blancs en 1926, l’Institut des Belles-Lettres Arabes (IBLA) est un lieu d’échanges, de recherche et de culture. A travers sa bibliothèque de recherche en sciences humaines et sociales, sa revue scientifique et son espace éducatif dédié aux jeunes, l’IBLA s’engage à renforcer le dialogue interculturel et interreligieux en Tunisie, pour favoriser la compréhension mutuelle et la paix.

Jours et horaires d'ouverture de la Bibliothèque de Recherche :

De 8h30 à 12h30 du lundi au samedi / De 14h à 17h le mercredi et le jeudi

La Bibliothèque

Dès son origine, l’IBLA s’est placé au service du patrimoine culturel tunisien, collectant et rassemblant un savoir d’une richesse sans pareil en Tunisie.
la Bibliothèque de Recherche est spécialisée dans les sciences humaines dans le monde arabe. La moitié de ces ouvrages sont en langue arabe et le reste dans les principales langues européennes. Cette même année, il y avait 430 chercheurs inscrits, pour la plupart des universitaires tunisiens, des étudiants ainsi que des professeurs.

Elle comptait en 2010 plus de 34 000 titres et 600 revues, ainsi que 130 000 références dans son catalogue.

La Bibliothèque est animée par une équipe multiculturelle et multiconfessionnelle, composée de Pères Blancs arabophones et de bibliothécaires tunisiens. Elle veille à rester à l’écoute des chercheurs et visiteurs de l’IBLA, dans un esprit de respect et d’échange. Ainsi, dédiée à la recherche et au savoir, la bibliothèque a également vocation à être un espace de dialogue interculturel et interreligieux.

Espace Jeune

En 1949, suite aux mouvements nationalistes en Tunisie, les autorités françaises ferment les lycées. C’est ainsi que des professeurs tunisiens et des Pères Blancs ouvrent aux élèves les portes de l’IBLA et y organisent des cours. Les années qui suivent, les jeunes du quartier viendront à l’IBLA pour y étudier, ce qui amènera à la création d’un fonds de bibliothèque conçu pour répondre à leurs besoins. Au-delà des livres, ils bénéficient d’un accueil bienveillant et d’un espace de calme pour étudier, ce qui est parfois difficile à trouver dans leur environnement. L’IBLA constitue ainsi pendant plus de 50 ans un lieu important dans la vie du quartier, espace d’échanges et de construction de soi recevant toute la confiance des familles.

 

Une bibliothèque au service des jeunes du quartier durant plus de 50 ans

Un projet participatif a ainsi été conçu, incluant l’implication de jeunes dans la conception et la réalisation des activités éducatives qui seront proposées en complément de l’espace d’études : ateliers informatiques, artistiques, soutien scolaire, cours de langue … Afin d’ancrer ce projet dans la vie du quartier, des relations ont été établies avec ceux qui l’animent : associations, habitants, institutions... L’objectif général du projet est de développer l’intérêt pour l’éducation, la culture, l’engagement citoyen et l’ouverture intellectuelle chez les jeunes de quartiers populaires.

La revue Ibla

Une Revue historique, au rayonnement international

La Revue IBLA publie deux fois par an un fascicule de 200 pages qui a pour objectif de participer à la création d’un espace d’échange intellectuel alliant respect, humanisme et rigueur. Elle naît en 1937 en Tunisie, à la croisée de plusieurs disciplines : l'islamologie, l’étude de la langue et de la littérature arabes et l'ethnologie, dont le statut scientifique s'est défini depuis peu.
Ses articles scientifiques et sa rubrique de documentation en font un miroir particulier de la vie tunisienne contemporaine, en s’intéressant par exemple aux pratiques quotidiennes, au folklore, aux transformations familiales, sociales, politiques …

 

Avec ses 223 numéros publiés, IBLA constitue la plus ancienne revue existant à ce jour en Tunisie.

Elle entretient aujourd’hui des liens avec une centaine de revues et centres du monde entier. Ces échanges nourrissent le fonds documentaire de la bibliothèque de recherche et contribuent au rayonnement de l’IBLA.
Dès ses débuts, les Tunisiens ont participé à la rédaction des numéros et depuis quelques années, toute l’équipe est tunisienne.  Le comité de rédaction de la revue comprend 14 membres, tous docteurs d’État, dans diverses disciplines des sciences humaines et sociales. Lors de leurs rencontres mensuelles, ils choisissent avec rigueur et exigence les articles proposés par chercheurs et professeurs d’universités.